«

»

La longue errance des casinos de Chamonix

_MG_0745

Hôtel de l’Union

La  première  activité connue de casino à Chamonix s’exerce  durant la Belle Époque, aux alentours de 1886,  dans les salons de l’hôtel de l’Union, lieu ou l’on se réunit pour lire, bavarder, jouer, danser…  Ce premier Casino, ainsi  qu’un débit de boissons seront officialisés en 1891 par Adolphe Schreiber.

Villa des Fleurs annexe de hôtel de l'Union copyright Gay Couttet

La villa des Fleurs Copyright Gay Couttet

 

 

Mais très vite, faute de place,  l’activité se déplace en face de  l’hôtel à la Villa des Fleurs (actuelle Potinière).

 Dès 1892 Mr Lespinasse directeur du Casino de l’hôtel, présente le projet ambitieux d’un casino grandiose au Bois du Bouchet. La commune, intéressée, lui concède  la parcelle mais lui demande en échange de construire à proximité un hôtel de 300 chambres au « confort le plus raffiné ».  On offrira des cures hydrothermales avec l’eau sulfureuse des Mouilles, des « cures de lait » grâce à une laiterie moderne, et tous les soins d’une station « climatérique ». Mais Mr Lespinasse abandonne  Chamonix en 1893,  laissant une dette de 90Fr.

Casino Villa des Fleurs hôtel de l'Union à gauche

Casino Villa des Fleurs hôtel de l’Union à gauche

Le Casino continue donc son activité  à la Villa des Fleurs et à l’hôtel de l’Union.

La Villa des Fleurs est  tenue par Mr J. Cusin qui  y fondera quelques années plus tard  « le Muséum de Chamonix » où il proposera des conférences avec projections lumineuses. Le Muséum sera transformé plus tard en « grand cinématographe du Mont Blanc.)

 

Casino du Bois du Bouchet copyright Gay Couttet

Casino du Bois du Bouchet
copyright Gay Couttet

En janvier 1903, la nouvelle rue de la plage est ouverte. Le conseil municipal loue pour 24 ans à Mrs Henry Devouassoud et Jacques Curral  22 ha au Bois du Bouchet. Ils  ont le « droit d’y construire tout ce qui pourrait intéresser le touriste et lui rendre le séjour plus agréable ». Six mois plus tard, la concession est cédée à une société anonyme, « le Casino municipal ».

En 1905,  le casino  du Bouchet ouvre avec une grande salle de théâtre, des salles de jeux, de lecture et de concert.  L’autorisation des jeux est accordée en 1908.

Mais ce casino municipal peine à fonctionner, il est  mal chauffé en hiver, les charges sont trop lourdes. Le bâtiment se délabre peu à peu. D’ailleurs dès 1909 , il revient en hiver à la Villa des Fleurs, il sera abandonné en 1928. (Le bâtiment servira plus tard d’accueil et de vestiaires pour la Plage de Chamonix, jusqu’à la construction du centre sportif dans les années 1970.)

On envisage un temps la destruction de l’hôtel Royal pour la construction d’unprojet de 1892 immense palais – Puis un autre projet sur l’emplacement de la villa des Fleurs (actuel Kursaal). Ou encore sur l’emplacement de l’annexe de l’hôtel du Mont Blanc (actuelle boulangerie)

Tous ces projets seront abandonnés.

Le Casino Palace

Le Casino Palace

Le 

 Et c’est ainsi que faute de financement on privilégiera  les salons du Chamonix Palace (La Résidence actuelle).

Il fonctionne très bien.

 Plus tard abandonnant l’idée de construire un casino dans la rue centrale de la ville,   la commune accorde l’autorisation de la construction du Casino du Mt Blanc sur l’Arve en 1926.

 Celui ci appelé en 1926 casino du Mont Blanc deviendra salle Michel Croz, en 1970 salle des fêtes et salle de spectacles,  qui sera entièrement détruite par l’incendie de 1999.

casino du Mt Blanc copyright Gay Couttet

Casino du Mont Blanc construit au dessus de l’Arve (photo Gay Couttet)
année 1930 qui deviendra en 1970 salle Michel Croz

 

Salle des fêtes Michel Croz (ancien casino)

Salle des fêtes Michel Croz (ancien casino)
Année 1980

Casino dans l'ancien hôtel Royal

Casino dans l’ancien hôtel Royal

 

 

Le casino sera ensuite hébergé à l’ancien hôtel Royal à partir des  années 1970.

 

 

Histoire et patrimoine Vallée de Chamonix

Christine Boymond Lasserre 

 

error: Contenu protégé !